Chronique du concert du 9 novembre 2018 sur Pavillon666.fr par IGORRR

GRAYSSOKER va nous surprendre en premier lieu avec un son peu commun où un « piano à bretelles », en fait un accordéon trafiqué en clavier électronique accompagné d’une batterie inventive, envoie des compositions qui nous interpellent. C’est donc un duo composé de Clément Palomba et d’un batteur « live » qui mène la danse.
En digne héritier de par exemple Richard Galliano, Astor Piazzola et Rage Against The Machine, notre jeune musicien sors des sentiers battus avec une présence live incroyable. Energie, musicalité accompagnée par des vocaux « rappés » nous font penser bien entendu à une certaine scène hardcore. Le rôle de la batterie est primordial et soutiens le tout par une rythmique d’enfer.
Le duo Grayssoker nous a en fait carrément subjugué, ce duo qui n’a pas froid aux yeux, a déjà ouvert pour pas mal de groupes internationaux et tourné en tête d’affiche dans toute l’Europe. Alors si vous voulez aller plus loin avec leur metal moderne et rapide, procurez-vous leur EP 5 titres qui les a fait connaitre. Nous avons fait une découverte ce soir à la Tannerie et on en revient toujours pas, leur show fut vraiment surprenant !

EP#1

FACEBOOK

TOUR

Grayssoker

Une puissante fusion de riff métal, voix rap et rythmes électro, la tempête GRAYSSOKER vous entraine dans le monde sombre et ténébreux de l’accordéon.

Accompagné par un batteur en live, Clément Palomba cogne son accordéon pour sortir l’instrument de sa zone de confort, ce qui provoque chez le public un traumatisme positif.

Après 10 ans de formation classique et jazz, il périt dans le monde punk durant ses années lycée, en trafiquant son accordéon avec une vingtaine de pédales d’effets pour produire des sons comme ceux d’une guitare, basse, synthé, et bien plus…

Lire la suite

DOSSIER DE PRESSE